• III

     

    Pomme regarda le ciel. Le jour s'était réellement levé à présent ; elle sentait les rayons du soleil réchauffer sa nuque glacée. Dans le parc rien n'avait bougé ; les pigeons continuaient de picorer le sol comme si de rien n'était. Pomme se dit que ce n'était que des oiseaux, mais ils avaient peur au moindre craquement de brindille (Peut-être que j'exagère...) alors elle ne savait pas trop quoi en penser. Elle se leva et marcha en direction de l'endroit d'où semblait provenir l'éclair.

    Au fur et à mesure qu'elle avançait, ses chaussures traçaient un sillage bien voyant dans la boue. Soudain, elle s'arrêta ; le spectacle qu'elle vit lui parut plus horrible qu'énigmatique.

    Un renard gisait près du petit étang. Son poil était sec, mais couvert de sang. A l'évidence, il n'était pas mort noyé. Pomme se pencha sur lui. Elle n'avait jamais vu de pareil animal, même au zoo où à la télévision. Elle se mit alors à penser aux chats de la maison, qu'elle n'avait pas vu ce matin. L'une était mince et élancée, elle s'appelait Sel et appartenait à Juliette. L'autre était un gros chat brun tacheté qui s'appelait Poivre. Sel avait toujours préféré Pomme à Juliette mais Juliette interdisait à Pomme de la caresser. Pomme obéissait en se disant que si Sel avait envie de câlins, elle lui en demanderait, ce qui n'avait pas encore été le cas. Poivre, en revanche, était vieux et paresseux ; tout ce qu'il faisait était de manger et de dormir en se faisant caresser par Pomme, qui avait fini par avoir pitié de lui. Et dans ses moments là, personne ne lui faisait de remarques.

    Tout en repensant à ça, elle s'était mise à caresser machinalement le cou du renard. Elle s'arrêta quand elle sentit un petit objet froid sous sa main. Jusque là caché par la fourrure du renard, il s'agissait d'un pendentif étrange, de forme triangulaire, avec un cercle traversé par un trait. Elle se leva brutalement et lui fit un geste de la main, comme pour s'excuser. Là, elle remarqua un détail qu'elle avait ignoré jusque là, qui se voyait pourtant bien. Il n'y avait dans le parc que les traces de ses pas, les autres, plus anciennes, avaient été effacées par la pluie. Mais dans la partie qui entourait la mare, d'autres se croisaient. Pas de pattes de renard. Les marques d'un homme s'arrêtaient sous le renard et celles d'un autre, qui semblaient surgir de nulle part, disparaissaient à quelques mètres de celui-ci. Elles avaient l'air toutes fraiches... Pomme saisit furtivement le collier et le mit à son cou.

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 14 Novembre 2011 à 18:17

    Il est bien mais dis sa se passe pas au moment où dans le tome 6 ou 7 je sais plus des mange-morts vont chez Rogue et qu'ils tuent un renard parce qu'il croyaient que c'était un espion  ?

    2
    Dimanche 20 Novembre 2011 à 18:23
    3
    Dimanche 20 Novembre 2011 à 18:24

    c'est vrai que ce chap c'est du grand nimportequoi!mais tu vas comprendre qand j'ecrirais la suite

    4
    Lundi 21 Novembre 2011 à 16:46

    okii^^

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


t>