• Chapitre XVI

     

    Les deux filles descendirent du train. Elles passèrent par la cabine du chauffeur, qu'elles trouvèrent endormi, la tête contre l'énorme volant. Tout juste sorties, l'énorme lion les attaqua.

    Lorsque le lion bondit sur elle, Clio se débattit violemment pour essayer de s'en débarrasser, mais il en profita pour la griffer aux quelques endroits de son t-Shirt encore valides. Des griffures horribles et profondes. Mais elles ne l'empêchaient pas de se battre.

    Climène envoya une volée de flèches dans les côtes du lion, et celui-ci bondit sur elle, nullement dérangé par les petites piques. Clio se releva tant bien que mal.

    « Oui, c'est ça, tue-là ! » ordonna la dame des renseignements au lion. En jetant un coup d'œil dans sa direction, Clio remarqua un visage pâle comme la mort, des lèvres rouges comme le sang et des yeux brûlant de fureur. « Mais ne touches pas à l'autre. Elle détient des informations importantes, même si c'est une piètre incapable. »

    Climène se démenait toujours avec l'énorme lion. Elle lançait les flèches par poignées, mais celles-ci rebondissaient sur la fourrure du lion. Climène allait bientôt être à court de flèches. Ce monstre n'est pas normal !

    Le lion émit un rugissement. Climène envoya une flèche à la base de sa queue.

    « Non ! s'écria Clio. Il est invulnérable ! Il faut viser sa gu...

    Elle ne put finir sa phrase. La dame des renseignements avait posé le plat d'une lame sur sa gorge, l'empêchant de parler.

    - J'ai compris. »

    Climène avait la tunique maculée de sang. Elle semblait à bout de forces, pourtant, elle ne s'avouerait jamais vaincue. Comme à chaque fois qu'elle se trouvait dans ce genre de situation, dans un combat, au sortir d'un combat, ou alors lorsqu'elle était gênée, des paillettes argentées brillaient dans ses cheveux.

    Clio se retourna, fit face à Madame des Renseignements. Elle avait toujours l'épée que Climène lui avait prêtée pendant l'attaque de l'hydre, mais elle ne contait pas s'en servir.

    « Que me voulez-vous ? demanda-t-elle d'une voix qui se voulait menaçante.

    - Le livre. Tu as le livre, n'est-ce pas ? Je le sens, il est tout près. Où est-il ?

    - Comme si j'allais vous le donner. »

    Clio ne savait pas de quel livre il s'agissait, mais elle joua le jeu. Son ennemie était bête, tant mieux. Mais le poignard luisait à son cou, parler lui demandait un effort colossal. Derrière elle, une flèche fusa en direction du monstre. Clio pria pour que Climène gagne la partie.

    Dans un éclair, elle eut une simple idée. C'était trop facile, mais ça valait le coup d'essayer. Elle retourna le poignard contre la femme, lui appuya sur la gorge, la lui trancha.

    La dame des renseignements vola en poussière.

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


t>