• CHAPITRE 8 : Sortir par la grande porte dorée.

     

    Quand Pauline rentra au Dortoir, elle trouva un jean, un T-shirt bleu et une paire de ballerines sur le W1122. Parfait, pensa-t-elle. Elle toucha son T-shirt. Le sang l’avait coloré en marron clair – les mortels prendraient certainement peur s’ils la voyaient arriver comme ça.

    Après avoir jeté un œil autour d’elle – personne ne la regardait – elle s’habilla. Elle se demanda à quoi ressemblait le mode des vivants. Il devait y avoir de la terre partout, et les gens ne naviguaient sûrement pas sur des nuages.

    Elle rejoint Axel tout de suite après, dans l’Allée Centrale. Il la prit par la main.

    « Pauline, murmura-t-il.

    Pauline eut un petit sourire.

    - On y va ?

    - Attends », fit Axel.

    Son âme vibra. Il la lâcha et partit en courant à travers la foule.

    Un homme s’approcha de Pauline. C’était un vieillard, ses habits étaient délavés et abimés.

    « Ah, l’amour, fit-il.

    - L’amour ? répéta Pauline.

    Elle avait déjà entendu ce mot…

    Le vieillard se dandina d’un pied sur l’autre.

    - Où allez-vous ?

    - Sur Terre, répondit naïvement Pauline.

    Une lueur d’admiration passa dans les yeux du vieil homme.

    - Sur… Terre ? répéta-t-il, perplexe. Parmi les vivants ?

    - Ben oui, répondit Pauline, mal à l’aise.

    - Pauline !

    La jeune fille se retourna. Axel accourait vers eux.

    - Monsieur, fit-il avec un hochement de tête pour le vieillard.

    - Axel, où étais-tu ? demanda Pauline.

    - Oh ! Euh, quelque part. Je t’expliquerai un autre jour. Tu viens ? »

    Sans attendre de réponse, il attrapa son bras et se remit à courir.

    Ils longèrent les boutiques et les restaurants des Anges Gardiens puis bifurquèrent sur une rue plus petite, encadrée par de grandes fenêtres transparentes où l’on voyait briller le soleil. Au bout de la rue, il y avait une grande porte en or massif. Pauline tenta de déchiffrer les grandes lettres qui y étaient gravées.

    « Hominis via, lut Axel à voix haute. La voie des Homme.

    - C’est une porte de sortie ? demanda Pauline.

    - Exactement.

    Axel sortit un objet de sa poche. Un parchemin, sur lequel étaient écrits des mots incompréhensibles.

    - C’est assez long », prévint-il.

    Il commença à lire.

    Pauline regarda autour d’elle. Un vieil homme, un peu dans le même style que celui qu’elle avait vu auparavant, mais avec une barbe plus sombre, était assis par terre et parlait tout seul.

    « La mer, disait-il. C’est une grande étendue d’eau bleu clair illuminée par le soleil. Il fait chaud. Le vent soulève vos cheveux et siffle un air puissant. Au loin, on entend la corne de brume des bateaux de pêche qui reviennent. Ils apportent de lourdes cargaisons de poissons et de fruits de mer dont l’odeur iodée vous parvient déjà. Les vieux pêcheurs racontent des histoires de monstres marins et vous, vous êtes là avec votre famille. Vous sortez des biscuits de votre sac, vos enfants se jettent dessus. Vous êtes… heureux.

    - Pauline, dit Axel en s’approchant. J’ai ouvert la porte.

    En jetant un regard en arrière, Pauline vit que la porte était entrebâillée.

    - La mer, murmura-t-elle.

    - Oh, fit Axel. Le Faiseur d’Histoires. Il ressasse chaque jour les souvenirs de sa vie en espérant… On ne sait pas au juste. Il veut peut être juste attirer l’attention sur lui, avec ses belles histoires. Le problème, c’est que tout le monde ici les a déjà vécues.

    - Pas moi, dit Pauline.

    Axel la tira vers la porte. Docilement, Pauline le suivit. Elle entendit tout de même les dernières paroles de l’homme.

    - Perdue ! Cette beauté, cette osmose, cette joie n’existent plus. Le Paradis n’est qu’un Enfer à stimuler la vie, pour nous rappeler qu’on n’en est plus. »

     

    Pauline passa la porte. 


  • Commentaires

    1
    Mercredi 9 Juillet 2014 à 22:22

    J'aime beaucoup les dernières paroles du "Faiseur d'Histoire". Il aura un rôle important dans l'histoire ?

    J'ai hâte d'avoir la suite, je sens mon ventre me brûler un peu : signe que ma curiosité et mon envie d'en savoir plus commence à s'éveiller ! J'espère que la suite en vaudra la peine ! ^^

    2
    Jeudi 10 Juillet 2014 à 12:56

    Oh, j'espère pour toi ! Tu me mets la pression tu sais ? xc

    Dans les chapitres suivants on ne parle pas de lui mais j'ai l'intention de le faire revenir vers la fin de l'histoire, tout comme Sirius et Bertrand... L'histoire ne tourne pas QU'AUTOUR DE PAULINE et d'Axel, contrairement à ce qu'on pourrait croire x)

    3
    Jeudi 10 Juillet 2014 à 16:05

    C'est cool si ça ne tourne pas autour 2 personnes alors ! *^*

    4
    Vendredi 11 Juillet 2014 à 18:50

    Ben ce sont les héros quand même, un peu des "repères" car d'habitude j'écris l'histoire de pleins de personnages mélangés, les gens sont perdus, alors j'ai essayé de cette manière, et ça me convient :)

    5
    Vendredi 11 Juillet 2014 à 18:51

    Personnages principaux pas des héros ( je fais une différence entre les deux thermes ) ^^"

    6
    Vendredi 11 Juillet 2014 à 19:00

    Explique toi ?

    7
    Vendredi 11 Juillet 2014 à 19:02

    En gros un héro et un anti-héros peuvent être eux deux des personnages principaux alors qu'un anti-héros ne peut pas vraiment être un héros.

    8
    Vendredi 11 Juillet 2014 à 19:11

    Ah non là tu m'embrouilles !

    Pour moi c'est une simple histoire de hiérarchie : les héros sont les personnages qui ont le plus souvent la narration, dont on suit les aventures au plus près. Les "personnages principaux" suivent les héros mais leurs histoires sont secondaires (dans la narration, pas toujours dans l'histoire racontée) Ensuite viennent les personnages secondaires, qui servent à étoffer l'histoire, la complexifient sans la modifier et enfin, les personnages cités, les apparitions, ou les, si on peut dire, figurants...

    C'est vrai que dire d'un anti-héros qu'il est héros fait étrange... Mais s'il est le perso principal ?

    9
    Vendredi 11 Juillet 2014 à 19:17

    Je vais me réexpliquer :

    Le personnage principal, ou protagoniste est celui que l'on suit le plus ( il peut y en avoir plusieurs, comme dans LGDC)

    Ensuite, un héro et un anti-héros sont deux formes de personnages principaux.

    10
    Vendredi 11 Juillet 2014 à 19:22

    Je l'aurais mis dans l'autre sens.

    11
    Vendredi 11 Juillet 2014 à 19:33

    C'est-à-dire ?

    12
    Vendredi 11 Juillet 2014 à 19:46

    Ben pour moi "héros" seraient les personnages les plus importants, les personnages principaux à égalité dans l'histoire mais pas dans la narration. Un héros est un personnage principal mais un personnage principal n'est pas forcément un héros.

    13
    Vendredi 11 Juillet 2014 à 19:58

    Oui après le héros n'est pas forcément un protagoniste mais le protagoniste peut en être un... Enfin, c'est assez complexe. Mais pour moi, Alex et Pauline sont des protagonistes car se sont eux qu'on suit le plus. Après "héros" c'est plus une façon de décrire quelqu'un psychologiquement ( si je t'embrouille, c'est normal ! ^^" )

    14
    Vendredi 11 Juillet 2014 à 21:38

    Je crois que je comprends :o

    C'est vrai que c'est un terme à double sens...

    Bon là je vais me coucher je pars en VACANCES demain (je sais rien à voir mais j'ai super hâte... Je pars une semaine)

    A +

    15
    Vendredi 11 Juillet 2014 à 22:00

    Et bien bonne vacances ! ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


t>